Home Centre d’apprentissage Centre d’apprentissage DDoS Qu’est-ce qu’une attaque DDoS ?
Applications

Qu’est-ce qu’une attaque DDoS ?

Démêler la menace : comprendre les attaques DDoS et comment les prévenir

Découvrez les attaques par déni de service distribué (DDoS), comment elles peuvent perturber vos opérations en ligne et les étapes essentielles pour protéger votre présence numérique.

Table des matières

Pages connexes

Bienvenue dans notre centre de formation ! Cette page sert de guide pour comprendre ce que sont les attaques DDoS, comment elles fonctionnent et l’impact significatif qu’elles peuvent avoir sur les réseaux et les services en ligne. Idéal pour les débutants et les professionnels chevronnés, notre objectif est d’améliorer vos connaissances sur ces cybermenaces perturbatrices, en vous fournissant les informations essentielles pour reconnaître et comprendre les attaques DDoS.

Qu’est-ce qu’une attaque DDoS ?

DDoS signifie déni de service distribué. Imaginez une foule de personnes se précipitant soudainement vers un magasin et bloquant l’entrée, empêchant les clients réguliers d’entrer. Une attaque DDoS est similaire mais se produit en ligne. C’est une tentative de submerger un site Web ou un service en ligne avec tellement de trafic qu’il ne peut pas fonctionner normalement.

Comment fonctionne une attaque DDoS ?

Lors d’une attaque DDoS, une multitude d’ordinateurs ou d’appareils (souvent faisant partie d’un « botnet ») envoient un flot de trafic vers un site Web ou un serveur cible. C’est comme des centaines de voitures essayant de rouler sur une route à voie unique en même temps, créant un énorme embouteillage.

Quels types d’attaques DDoS existe-t-il ?

Dans le paysage en constante évolution des cybermenaces, les attaques par déni de service distribué (DDoS) se présentent sous diverses formes, chacune avec des caractéristiques uniques et des impacts potentiels sur votre entreprise. Cette section, « types courants d’attaques DDoS », vise à démystifier ces variations, en vous fournissant une compréhension claire des formes les plus répandues de ces attaques. Des attaques volumétriques inondant votre bande passante aux attaques au niveau de la couche applicative ciblant des aspects spécifiques de votre service, nous vous guiderons dans la reconnaissance et la préparation de ces cybermenaces courantes.

  1. Attaques basées sur le volume: les attaques basées sur le volume sont toutes d’une taille écrasante. Ils inondent le site Web avec une quantité massive de trafic, essayant d’utiliser toute la bande passante disponible pour le réseau ou le site cible. C’est comme un embouteillage bloquant toutes les voies sur une autoroute.
  2. Attaques de protocole: elles se concentrent sur l’exploitation des ressources du serveur ou des équipements de communication intermédiaires comme les pare-feu. Les attaques de protocole ciblent les points faibles des ressources serveur, des pare-feu et des équilibreurs de charge. Imaginez-les comme un groupe de personnes exploitant les failles du système de sécurité d’un bâtiment pour pénétrer à l’intérieur et provoquer le chaos.
  3. Attaques au niveau de la couche application: elles ciblent le site Web ou l’application de service, visant à le planter directement. Ces attaques sont comme des voleurs déguisés en livreurs. Ils ciblent la couche où les pages Web sont générées et livrées aux utilisateurs, ressemblant à des requêtes normales mais conçues pour perturber le service.

Comment identifier une attaque DDoS ?

Les signes incluent des performances réseau anormalement lentes, l’indisponibilité d’un site Web particulier ou l’impossibilité d’accéder à un site Web. C’est comme essayer de passer un appel téléphonique et obtenir constamment un signal occupé. La détection précoce est essentielle. Les méthodes de détection comprennent:

  1. Analyse du trafic: comme un agent de sécurité vigilant, les plates-formes de sécurité de périphérie surveillent en permanence le flux de données. Ils utilisent des algorithmes sophistiqués pour analyser les schémas de trafic, à la recherche d’anomalies qui pourraient indiquer une attaque DDoS, telles que des pics soudains de trafic ou des schémas de requêtes inhabituels.
  2. Détection basée sur le taux: cela revient à remarquer si les voitures sont en vitesse sur une autoroute. Le système vérifie si les demandes de données arrivent à un rythme trop rapide ou trop fréquent, ce qui pourrait signaler une attaque.
  3. Détection d’anomalie: Imaginez trouver une pièce de puzzle qui ne correspond pas. La détection des anomalies implique l’identification des écarts par rapport aux schémas de trafic normaux, tels que les types de demandes inattendus ou les anomalies de protocole, qui pourraient signifier une attaque. Cliquez ici pour découvrir comment détecter et prévenir les attaques DDoS.

Types courants d’attaques DDoS

Dans le domaine des attaques par déni de service distribué (DDoS) , les auteurs utilisent diverses méthodes pour perturber et désactiver les services en ligne ciblés. Dans cette section, nous nous concentrerons sur quatre types d’attaques les plus répandus : les inondations UDP, les inondations SYN, les inondations Ping of Death et les inondations HTTP. Chacun de ces types d’attaque utilise un mécanisme distinct pour submerger et neutraliser les serveurs, allant de l’exploitation des faiblesses des protocoles à l’inondation des applications Web avec du trafic, et leur compréhension est cruciale pour des stratégies de défense efficaces.

  1. UDP Flood – Imaginez qu’une boîte aux lettres est bourrée de courrier indésirable non-stop. Un UDP Flood est comme ça mais dans le monde numérique. Cela implique l’envoi d’un grand nombre de paquets UDP (User Datagram Protocol) à des ports aléatoires sur un hôte distant, submergeant le système et l’obligeant à vérifier à plusieurs reprises l’écoute de l’application sur ce port et à répondre avec un paquet ICMP « destination Unreachable », créant ainsi un goulot d’étranglement.
  2. SYN Flood – pensez à un SYN Flood comme une farce où quelqu’un frappe à votre porte et s’enfuit. Dans cette attaque, le contrevenant envoie un flot de paquets TCP/SYN, souvent avec une adresse d’expéditeur falsifiée. Chaque paquet est comme une demande pour démarrer une nouvelle connexion à un serveur, mais la dernière poignée de main pour établir la connexion ne se termine jamais, laissant les connexions à moitié ouvertes et finissant par submerger le serveur.
  3. Ping of Death – l’attaque Ping of Death est comme envoyer un paquet surdimensionné à travers une petite fente de courrier. Cela implique l’envoi de pings malveillants (paquets ICMP) à un ordinateur, mais ces pings sont plus volumineux que ce que le système peut gérer, ce qui peut potentiellement provoquer le blocage ou le blocage du système.
  4. HTTP Flood – un HTTP Flood peut être comparé à une foule posant des questions interminables à un commerçant. Il s’agit d’un type d’attaque où l’attaquant exploite des requêtes HTTP GET ou POST apparemment légitimes pour attaquer un serveur Web ou une application. Ces requêtes semblent authentiques mais sont destinées à consommer des ressources serveur importantes, surchargeant ainsi le système.

Ces attaques utilisent différentes méthodes pour submerger la cible, similaires aux différentes façons dont une foule pourrait bloquer une porte.

Qu’est-ce qu’une attaque DDoS d’application ?

Une attaque DDoS de couche application, également appelée attaque de couche 7, cible la couche supérieure du modèle OSI où les applications Web fonctionnent. Imaginez une rue animée – dans un scénario typique, la circulation se déroule en douceur avec chaque voiture représentant une demande de l’utilisateur atteignant sa destination sans tracas. Cependant, dans une attaque DDoS de couche application, cette rue est soudainement submergée par un nombre excessif de voitures, provoquant de graves embouteillages.

Ces attaques sont plus insidieuses que les autres formes de DDoS car elles imitent les requêtes légitimes de sites Web, ce qui les rend plus difficiles à détecter et à atténuer. Ils visent à épuiser les ressources d’une application Web plutôt que la bande passante du réseau. Ce type d’attaque peut entraîner un ralentissement des performances du site Web, un refus d’accès des utilisateurs et même un arrêt complet du service Web.

Les attaques de la couche application sont particulièrement dangereuses car elles nécessitent moins de ressources à exécuter, mais peuvent causer des dommages importants, ce qui en fait une approche privilégiée pour les attaquants. Ils peuvent être très ciblés, se concentrant sur des parties spécifiques d’une application, et sont souvent conçus pour interagir avec la page Web de la même manière qu’un utilisateur légitime le ferait. Cette subtilité rend non seulement l’attaque plus difficile à identifier, mais peut également causer des dommages à long terme à l’expérience utilisateur et à la réputation de l’entreprise.

Pour approfondir le fonctionnement des attaques DDoS de la couche application, leur impact et la manière de protéger votre présence en ligne contre elles.Cliquez ici pour en savoir plus sur les attaques DDoS de la couche application.

Pourquoi les gens commettent-ils des attaques DDoS ?

L’exploration des raisons pour lesquelles des individus ou des groupes exécutent des attaques par déni de service distribué (DDoS) est essentielle pour comprendre et contrer ces menaces. Voici quelques motivations courantes à l’origine des attaques DDoS :

  1. Gain financier:
    1. Extorsion et rançon: Certains attaquants exigent un paiement pour arrêter l’attaque DDoS. Les entreprises qui dépendent fortement de leur présence en ligne peuvent être particulièrement vulnérables à ce type d’extorsion.
    2. Avantage concurrentiel: dans certains cas, les entreprises peuvent cibler leurs concurrents avec des attaques DDoS pour perturber leurs opérations et gagner un avantage concurrentiel sur le marché.
  2. Raisons idéologiques:
    1. Hacktivisme: des groupes ou des individus pourraient utiliser les attaques DDoS comme une forme de protestation contre des organisations, des gouvernements ou des individus dont ils s’opposent aux idéologies ou aux actions.
    2. Déclarations politiques: les attaques DDoS peuvent être un outil pour faire des déclarations politiques, visant à attirer l’attention sur une cause ou perturber les opérations gouvernementales et institutionnelles.
  3. Vengeance ou rancune personnelle: les vendettas personnelles contre une entreprise ou un individu peuvent motiver les attaques DDoS. D’anciens employés mécontents, des clients mécontents ou même des factions rivales au sein d’une organisation pourraient recourir à de telles tactiques.
  4. Cyber guerre:
    1. Attaques parrainées par l’État: certains gouvernements utilisent les attaques DDoS dans le cadre de leur arsenal de cyberguerre, ciblant les infrastructures critiques d’autres pays, les médias ou les institutions financières.
    2. Perturbation des services essentiels: pendant les conflits, les attaques DDoS peuvent être utilisées pour perturber les services essentiels tels que les systèmes de santé, les interventions d’urgence et les services publics.
  5. Droits de test et de vantardise
    1. Démonstration de compétences: dans certaines communautés cybernétiques, mener à bien une attaque DDoS peut être considéré comme une démonstration de compétences techniques, suscitant le respect parmi les pairs.
    2. Objectifs de test: certains attaquants peuvent mener des attaques DDoS simplement pour tester leurs capacités ou pour expérimenter de nouvelles méthodes.
  6. Perturbation pour disruption
    1. Trolling et chaos: Un sous-ensemble d’attaquants se réjouit de créer le chaos et la perturbation, le voyant comme une forme de divertissement ou de défi personnel.
  7. Perturbations économiques
    1. Manipulation du marché: dans certains cas, les attaquants peuvent cibler des institutions financières ou des plateformes de marché pour manipuler les cours des actions ou les marchés financiers à des fins économiques.

Connaître les motivations potentielles des attaques DDoS peut aider les entreprises à adapter leurs stratégies de défense plus efficacement. Il ne s’agit pas seulement de mettre en place les défenses techniques adéquates, mais aussi de comprendre le contexte plus large dans lequel ces attaques se produisent. Ces connaissances peuvent guider les décisions relatives à l’affectation des ressources, à l’évaluation des menaces et à l’élaboration de plans complets d’intervention en cas d’incident.

Impact des attaques DDoS sur les entreprises

Comprendre l’impact multiforme des attaques par déni de service distribué (DDoS) est crucial pour que les entreprises puissent apprécier l’importance de mesures de cybersécurité robustes. Voici comment les attaques DDoS peuvent affecter votre entreprise :

  1. Interruption opérationnelle
    1. Temps d’arrêt: l’impact le plus immédiat d’une attaque DDoS est l’indisponibilité du site Web ou du service. Selon un rapport de Kaspersky, une seule attaque DDoS peut coûter plus de 120 000 000 dollars aux petites et moyennes entreprises et plus de 2 millions de dollars aux grandes entreprises.
    2. Transactions perturbées: pour les entreprises de commerce électronique, les temps d’arrêt se traduisent directement par des pertes de ventes. La panne d’Amazon en 2018 leur aurait coûté environ 100 millions de dollars de ventes perdues.
  2. Atteinte à la réputation
    1. Confiance des clients: Un rapport du Neustar International Security Council a révélé que 92% des organisations ayant subi une attaque DDoS ont connu la confiance des clients ou une perte de confiance.
    2. Image de marque: la perception d’être vulnérable aux attaques peut nuire à la réputation de votre marque, affectant les partenariats et les relations avec les investisseurs.
  3. Coûts financiers
    1. Perte financière immédiate: outre les ventes perdues, il y a souvent des coûts immédiats impliqués dans l’atténuation de l’attaque.
    2. Coûts à long terme: les investissements dans une infrastructure améliorée ou dans des systèmes de sécurité améliorés après une attaque augmentent les coûts opérationnels à long terme.
  4. Implications juridiques et de conformité
    1. Risques de violation de données: les attaques DDoS peuvent constituer un écran de fumée pour d’autres activités malveillantes, y compris les violations de données, qui ont des implications légales et réglementaires. Le rapport 2020 du Ponemon Institute sur le coût d’une violation de données indique que le coût total moyen d’une violation de données s’élève à 3,86 millions de dollars à l’échelle mondiale.
    2. Pénalités de non-conformité: les mandats réglementaires comme le RGPD imposent des amendes pour ne pas se protéger contre les attaques DDoS, comme le montrent les amendes liées au RGPD émises ces dernières années.
  5. Détournement de ressources
    1. Surcharge INFORMATIQUE: les équipes INFORMATIQUES qui se concentrent sur les efforts de récupération et de réduction des attaques DDoS peuvent détourner des ressources d’autres initiatives INFORMATIQUES critiques.
    2. Attention de la direction: une attention de haut niveau de la part des dirigeants de l’entreprise est souvent nécessaire pendant ces crises, détournant l’attention des activités commerciales stratégiques.
  6. Expérience client et fidélisation
    1. Frustration des utilisateurs: Une étude de Google a révélé que 53% des visites de sites mobiles sont abandonnées si les pages prennent plus de 3 secondes à charger, soulignant l’impact des services lents ou inaccessibles sur l’expérience utilisateur.
    2. Défis liés à la fidélisation des clients: regagner la confiance des clients peut être coûteux, impliquant souvent des stratégies ciblées de communication et d’assurance.
  7. Chaîne logistique et impact sur les partenaires
    1. Risques interconnectés: la nature interconnectée des entreprises modernes signifie qu’une attaque DDoS contre une entité peut avoir des effets d’entraînement, impactant les partenaires et la chaîne d’approvisionnement.

Ces impacts soulignent pourquoi une approche proactive de la protection contre les attaques DDoS est essentielle pour les entreprises modernes. Il ne s’agit pas seulement de défense technique, mais aussi de préserver la continuité opérationnelle, la santé financière, la réputation de la marque et la confiance des clients.

Comment atténuer une attaque DDoS

Face aux attaques par déni de service distribué (DDoS) de plus en plus sophistiquées, comprendre et mettre en œuvre des stratégies d’atténuation efficaces est l’une des priorités les plus importantes pour toute entreprise opérant en ligne. Des mesures proactives et des actions réactives qui peuvent réduire considérablement l’impact de ces cybermenaces. Le processus comprend :

  1. Détection précoce: identification des schémas de trafic anormaux.
  2. Exécution du plan d’intervention: mise en œuvre de stratégies planifiées à l’avance pour atténuer l’attaque.
  3. Déviation du trafic: rediriger le trafic malveillant hors du réseau.
    Filtrage : séparation du trafic légitime du trafic d’attaque.
  4. Analyse post-attaque: comprendre l’attaque pour améliorer les défenses.

En conclusion, l’atténuation d’une attaque DDoS implique un mélange de préparation, de réponse rapide et de la technologie appropriée. En comprenant les tactiques et les outils disponibles, les entreprises peuvent construire une défense solide contre ces cybermenaces perturbatrices. Cliquez ici pour en savoir plus sur les stratégies et les technologies efficaces de prévention et d’atténuation des attaques DDoS pour les entreprises de toutes tailles.

Avantages d’avoir une solution de protection DDoS

Les plates-formes de sécurité d’entreprise modernes sont un besoin fondamental pour les entreprises d’aujourd’hui, et un composant clé des plates-formes de sécurité de périphérie est de disposer de défenses robustes contre les attaques par déni de service distribué (DDoS). Qu’il s’agisse de protéger votre présence en ligne, de garantir des opérations commerciales ininterrompues, de protéger votre réputation ou de renforcer la confiance de vos clients, voici quelques raisons pour lesquelles investir dans la protection DDoS n’est pas seulement une mesure de sécurité, mais une décision stratégique.

  1. Réduction des temps d’arrêt: les attaques DDoS peuvent entraîner des temps d’arrêt importants. Une étude de Gartner estime le coût moyen des temps d’arrêt INFORMATIQUES à 5 600 dollars par minute.
  2. Protection des revenus: étant donné que les temps d’arrêt affectent directement les ventes, en particulier pour le commerce électronique, la protection DDoS contribue à protéger les flux de revenus.
  3. Réputation de la marque: disponibilité constante, grâce à la protection DDoS, aide à maintenir une image de marque positive. La recherche montre que 19 % des entreprises attaquées ont signalé une perte de réputation.
  4. Confiance des clients: s’assurer que vos services sont toujours disponibles renforce la confiance et la fidélité des clients.
  5. Conformité et sécurité: la protection DDoS aide à maintenir la conformité avec les réglementations et les normes de protection des données.
  6. Économies: le coût de la protection DDoS est généralement beaucoup plus faible que le coût associé à une attaque. Le Ponemon Institute rapporte que les attaques DDoS coûtent en moyenne aux entreprises 1,1 millions de dollars.
  7. Tranquillité d’esprit: la mise en place d’une solution robuste de protection DDoS vous offre la tranquillité d’esprit, sachant que vos actifs numériques sont sécurisés.

En comprenant ces différents types d’attaques et la valeur de la protection DDoS, les entreprises peuvent prendre des décisions éclairées pour protéger leur présence en ligne.

Informations supplémentaires

Pour naviguer dans les complexités des attaques DDoS, la connaissance et la préparation sont vos outils les plus puissants. En comprenant ce qu’implique une attaque DDoS et en mettant en œuvre de manière proactive des stratégies de prévention, vous pouvez protéger votre paysage numérique contre ces cybermenaces omniprésentes, garantissant ainsi la résilience et la sécurité de votre entreprise.

Souvenez-vous de ces conseils rapides

  1. La préparation est essentielle: avoir un plan de protection DDoS en place est essentiel. Restez informé : tenez-vous informé des dernières tendances DDoS et technologies de protection.
  2. Choisissez la bonne protection: des solutions comme la limitation de débit avancée d’Edgio peuvent être cruciales pour se défendre contre ces attaques. Les attaques DDoS peuvent être accablantes, mais les comprendre est la première étape pour se défendre contre elles. Notre équipe d’Edgio se consacre à vous fournir les outils, les connaissances et l’expertise nécessaires pour assurer la sécurité de vos actifs numériques et le bon fonctionnement de votre entreprise.

    Cliquez ici pour découvrir comment notre plateforme de sécurité Edge peut vous aider à prévenir et à limiter les attaques DDoS qui affectent votre entreprise.

Vous avez des questions ?

Nous comprenons que c’est beaucoup à prendre en compte. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin de précisions, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe est là pour s’assurer que vous avez toutes les connaissances et les outils dont vous avez besoin pour votre succès en ligne. Cliquez ici pour parler à un expert.

Sujets de tendances

Dernières menaces de cybersécurité 2023